Atlantic Harp Duo

Elizabeth Jaxon & Marta Power Luce

Ariadne Rediviva

Ariadne Rediviva—Ariane Racontée— est un spectacle vivant et riche par ses multiples facettes. Il combine la sonorité de deux harpes avec une narration poétique qui raconte la vie mythologique d’Ariane.

Cette légende intemporelle de l’amour, de l’abandon, et de la rédemption humaine a touché tant d’artistes à travers notre histoire. L’Atlantic Harp Duo a continué cette tradition en commandant quatre oeuvres originales pour le spectacle qui complètent un programme de musiques inspirées par l’histoire d’Ariane. Avec des compositeurs d’hier et d’aujourd’hui, le duo a fabriqué un paysage sonore qui transporte les auditeurs au monde fantastique des héros et dieux de l’antiquité. Leur épopée sert de fil conducteur qui vous guide à travers les rêves et les désespoirs de notre héroïne, pendant que deux harpes, une acoustique et l’autre électrique, illustre le conte du début à la fin.

L’histoire

Eugenie van der Meulen

Ô Muses, contez nous l’histoire ancienne
de la belle Ariane, princesse de Crête,
dont l’ardent amour pour le grand Thésée
la mena à la trahison et la tromperie.

La narration du spectacle se fait par un poème magistralement conçu dans le style ancien d’une épopée par Marta Power Luce. C’est une opportunité rare pour les auditeurs de revivre la richesse des rimes et du rythme de la tradition orale ancienne sans devoir comprendre le Grec ou le Latin. Pour rendre ce poème plus vivant, les harpistes Marta Power Luce et Elizabeth Jaxon partagent la narration de cette histoire à leurs harpes dans un flux continu avec la musique.

Les œuvres que nous avons commandées

Pour ce projet, nous avons commandé quatre œuvres originales pour duo de harpe. Ceci est une partie intégrale de notre mission générale : créer et inspirer des œuvres de qualité pour élargir le répertoire pour deux harpes, pour l’instant assez restreint comparé à celui d’autres formations.

Minotaure de Stéphane Delplace

Ecouter un extrait – Minotaure

Le Minotaure, le demi-frère d’Ariane, est une créature fantastique; mi-taureau, mi-humain, il est confiné dans le fameux labyrinthe, où il attend son festin annuel de jeunes athéniens versés à Crète comme réparation de guerre. Nous avons imaginé son incessant débat intérieur entre ses deux côtés, bête et humain, à l’image d’une personne souffrant de troubles d’identité. Minotaure est une œuvre en trois mouvements qui reflètent ce caractère constamment changeant.

Stéphane Delplace est un compositeur français basé à Paris. Ses œuvres, qui poussent les limites de la tonalité, sont un mélange de la rigueur contrapuntique de J.S. Bach et du lyrisme harmonique de Brahms.

Stephane Delplace

« Je ne crois pas que la tonalité ait encore livré tout ce qu’elle recelait… ni à vrai dire que cela survienne jamais. »

Delplace est aussi professeur de contrepoint et d’harmonie à l’École Normale de Musique de Paris et à la Sorbonne. Lors de ses études dans sa classe, Marta a joué son harmonisation magistrale de la partita no. 2 pour violon de J.S. Bach, qu’elle a transcrit pour harpe. Depuis, elle a cherché une belle opportunité pour lui commander une œuvre pour deux harpes.

www.stephanedelplace.com

Naxos and the Journey with Dia de Roger W. Petersen

Ecouter un extrait – Naxos

Cette œuvre dépeint le voyage d’Ariane et Thésée qui quittent l’île de Crète après avoir battu le Minotaure—deux amants retournant à Athènes, pays natal de Thésée. Dans ce morceau, nous entendons des thèmes d’amour, mais aussi une prémonition de l’abondon d’Ariane sur l’île de Naxos après une tempête.

Roger W. Petersen

Les œuvres de Roger W. Petersen traitent du timbre et de la sonorité de l’instrument.

« Généralement, je suis obsédé par des sons. Ce pourrait être un accord parfait ou le timbre d’une harmonique. Ce pourrait être n’importe quoi. Il y a certains sons que la harpe crée que j’adore, comme les qualités de résonance de l’instrument, tout particulièrement dans les registres graves. Je pourrais l’écouter sans cesse. La couleur et la résonance des harmoniques sont des sons magnifiques. »

Roger W. Petersen (né en 1976) est actuellement professeur assistant de composition et de théorie au Del Mar College, dans le Texas. Avant de prendre ce poste en 2013, il a enseigné deux ans au Mahidol University à Bangkok, Thaïlande, où il a rencontré Elizabeth. En écoutant ses œuvres, elle était impressionnée par sa sensibilité musicale, et elle attendait depuis lors le bon moment pour l’inviter à écrire pour duo de harpes.

www.rogerwoolworthpetersen.com

Bacchus de Damien Luce

Ecouter un extrait – Bacchus

Après son abandon sur l’île de Naxos, Ariane est perdue, affligée, et complètement désespérée. Bacchus, le dieu du vin et de l’extase, la découvre, tombe amoureux, et la prend pour femme malgré son humaine condition. Ce moment joyeux de rédemption par un dieu si jovial et espiègle est parfaitement décrit par l’œuvre légère et rythmique, Bacchus.

Damien Luce

Damien Luce, pianiste, acteur, et auteur français, a déjà écrit pour l’Atlantic Harp Duo. Sa Sérénade pour deux harpes a été conçue comme musique du spectacle La Fontaine ou les animaux pestiférés, joué dans des théâtres parisiens en 2009.

« Ecrire pour deux harpes crée une opportunité intéressante pour l’utilisation de la bitonalité et la polyrythmie, ce qui est impossible à faire sur une harpe seule. Les connotations antiques de l’instrument se marieront bien avec un traitement harmonique contemporain pour créer une pièce qui s’intégrera à merveille dans ce programme. »

www.damienluce.com

Stellae Saltantem de Caroline Lizotte

Ecouter un extrait – Stellae Saltantum

La vie éphémère d’Ariane arrive à sa fin tandis que celle de son mari, Bacchus, dieu immortel, se poursuit. Pour célébrer leur amour, il jette la couronne nuptiale d’Ariane dans le ciel où elle devient une constellation—la Couronne d’Ariane ou Corona Borealis. Nous avons confié ce finale d’Ariadne Rediviva à la harpiste et compositrice canadienne Caroline Lizotte dont nous avons énormément admiré les travaux depuis notre découverte de son duo Raga en 2009. Dans cette pièce, l’usage résolument innovant d’instruments à percussion par les deux harpistes de même que l’écriture pleine de couleurs pour les harpes nous a fait désirer en découvrir plus !

Caroline Lizotte
« Pour ce nouvel opus, je m’inspire de la dualité des mondes sur lesquels la mythologie repose : les mortels et les dieux, le terrestre et le céleste. Je me sens fortement interpellée à peindre l’archaïque et le moderne, la mythologie et l’astronomie telle que les Anciens la percevaient : la Terre plane et le ciel statique. Afin d’en accentuer la description, je ferai usage d’une harpe acoustique de concert et d’une harpe électrique. De sorte que nos deux mondes, soit disant en opposition, seront en relation pour palper ces univers éthérés et invraisemblables.

La Couronne Boréale est une petite constellation de l’hémisphère nord, qui a la forme d’un arc de cercle, constituée de sept étoiles brillantes, parmi lesquelles on observe quelques étoiles binaires et doubles. Ces paires d’étoiles connaissent des champs de gravité respectifs entre elles, notant ainsi leurs mouvements circulaires les unes autour des autres. Certaines effectuent leur rotation en 17 jours, tandis que d’autres en 42 ans, tels de jeunes et de vieux couples qui dansent, sans doute Bacchus et Ariane, ou encore Ariane et Thésée. Stellae Saltantem, du latin signifie « étoiles qui dansent ». Je transpose ici Ariane mortelle, aimée des dieux, transportée et immortalisée dans l’espace. Elle est incarnée en musique par deux harpes, dont les sonorités différentes une fois réunies ne touchent ni ciel ni terre. »

www.calyane.com

Les autres œuvres du programme

En complément des quatre pièces récemment commandées, nous jouerons trois œuvres du répertoire existant.

Ariadne Theseo de Franck Villard

Une de nos premières sources d’inspiration, le spectacle Ariadne Rediviva rend hommage à cette oeuvre magistrale au moment clé de l’abandon d’Ariane sur l’Île de Naxos. En 2010, l’Atlantic Harp Duo a été invité à participer à l’Académie Musicale de Villecroze dans le Sud de la France et y a rencontré le compositeur Franck Villard. En compagnie de la mezzo-soprano Sandrine Sutter, nous avons eu l’immense plaisir de préparer et de jouer une des œuvres du compositeur : Ariadne Theseo. Le trio se veut construit comme un récitatif de style ancien à la manière de Monteverdi—une ligne vocale déclamatoire marquée de ponctuations harmoniques et mélangée avec des passages plus lyriques. Bien que la structure soit ancienne, le langage harmonique est des plus modernes, ce qui donne à cette œuvre une remarquable dichotomie. Le texte de la partie vocale est tiré d’un texte d’Ovide, dont le contenu se trouve maintenant dans la narration du spectacle. Même en forme d’extraits, il s’agit là d’une pièce parfaite pour dépeindre la peine et le désespoir d’Ariane.

www.franck-villard.com

Épigraphes Antiques­ de Claude Debussy

Cette œuvre en plusieurs mouvements courts, originellement pour deux harpes, deux flûtes et célesta, a été écrite en 1914 pour accompagner la représentation théâtrale des Chansons de Bilitis par Pierre Louÿs. Cette collection de poésies érotiques de la Grèce antique, apparemment découverte et traduite par Louÿs, n’était rien d’autre qu’une mystification littéraire dont la révélation ne fit qu’ajouter à la notorité de l’œuvre.

Dans Ariadne Rediviva, des extraits de ces images musicales se retrouvent à nouveau dans un rôle scénographique, en illustrant les épisodes intermédiaires de la vie d’Ariane.

Labyrinth Dance de R. Murray Schafer

Ecouter un extrait – Labyrinth Dance

Le dernier mouvement de Crown of Ariadne pour harpe seule de R. Murray Schafer, Labyrinth Dance, était à l’origine pensé pour harpe et bande sonore. Nous avons décidé ici d’en interpréter les deux voix, la partie de harpe en bande sonore étant jouée à la harpe électrique. Cette pièce, qui use de nombreuses percussions manipulées par les harpistes, décrit Thésée cherchant le minotaure dans les passages tortueux du labyrinthe.